Selon le prince héritier des Emirats, l’offre de Dassault portant sur la vente de Rafale serait « non compétitive et irréalisable ». Ainsi, selon Mohammed bin Zayed « Grâce au président Sarkozy, la France n’aurait pas pu en faire plus sur le plan diplomatique pour faire aboutir un accord sur le Rafale (…) Malheureusement, Dassault semble ne pas avoir conscience que toutes les bonnes volontés politiques et diplomatiques du monde ne peuvent permettre de surmonter des termes commerciaux qui ne sont pas compétitifs et à partir desquels on ne peut travailler ». A voir cependant : les négociations sont ce qu’elles sont… 

Sur le même sujet :

  1. Garuda 2010 : les Rafale ont participé Si, lors du voyage de presse sur la base d’Istres...
  2. Des Shahab pour Chavez ? Selon plusieurs rapports publiés par le journal allemand Die Welt...
  3. Des sous-marins russes pour Taiwan ? Le marché est potentiellement gigantesque : 8 sous-marins neufs pour...
  4. SIDM bis : le Heron TP sera aux couleurs françaises Lors du Comité ministériel d’investissement du 20 juillet 2011, le...
  5. Inde : le programme à 30 ans de développement des sous-marins patine L’Inde a récemment connu d’importants débats portant sur la réalisation...